Le bardage offre de nombreux avantages sur certains points de vue. Par exemple, la pose d’un bardage permet non seulement de rajeunir la façade, mais aussi d’améliorer l’enveloppe du bâtiment. Si vous envisagez d’opter pour le bardage, callibo vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Un minimum de contrainte

Étant donné que le bardage est un chantier sec, il ne nécessite pas d’eau ce qui fait qu’il n’y a pas de délai de séchage ce qui offre un gain de temps considérable. Le bardage possède également la capacité de rajeunir un bâtiment qui a pris un coup de vieux ou encore d’apporter un brin de modernité aux constructions neuves. L’un des avantages qu’offre le bardage est aussi le fait qu’il peut être posé sur tous les types de constructions : les ossatures en bois, les bâtiments en pierres, en briques ou encore en béton. Il présente aussi une garantie moyenne de dix ans avec une bonne finition.

Une meilleure isolation

Il est utile de savoir que le bois ainsi que ses dérivés sont des matériaux qui sont des isolants naturels. Si vous êtes de ceux qui sont exigeants en termes de qualité, sachez que le bardage en combinaison avec un isolant extérieur améliore l’isolation thermique. Son utilisation permet de masquer les fissures tout en éliminant les ponts thermiques susceptibles d’entrainer des pertes en énergies. L’isolation phonique en est également améliorée.

Qu’en est-il des essences ?

À titre de rappel, les essences doivent correspondre à la classe de risque 3 c’est-à-dire qu’elles doivent être capables de supporter un taux d’humidité généralement supérieur à 20%.
Les bois légers et résistants sont l’épicéa, le red cedar, le pin douglas, le pin maritime, le peuplier, le mélèze, le châtaigner.

Les secrets d’une pose réussie

Pour ce faire, il faut éviter la rétention de l’humidité, car un bardage doit être ventilé. Il est donc utile de ménager une lame d’air derrière le bardage. Celle-ci doit avoir une épaisseur minimum de 10 mm tandis que les ventilations haute et basse de 50 cm² par mètre linéaire de bardage. Pour ménager la lame d’air, l’épaisseur des tasseaux devra avoisiner les 22 ou 27 mm. Afin d’éviter que la lame d’air soit obstruée, pensez à installer une grille anti-rongeurs en partie haute et basse. Les tasseaux seront ensuite fixés sur le support avec un espacement de 40 à 65 cm.

Les différents styles de pose

Une pose à la scandinave : plus traditionnelle, cette pose verticale apporte au bâtiment une allure svelte, mais il faudra cependant veiller à chanfreiner les bas de lames en biseau afin de faciliter l’évacuation des eaux usées.
Une pose en oblique : plus élégant, ce style requiert de l’habileté ainsi qu’une grande attention lors des découpes, car le bois doit être protégé.
Une pose à l’américaine : ce style est le plus répandu de toutes, car donne l’illusion aux bâtiments d’être plus grande grâce aux lignes de fuite.
Pour en savoir plus, vous pouvez demander les conseils ou les devis d’un professionnel sur Callibo, notre équipe qualifiée répondra à vos attentes.